comparatif pilotes automatiques
Accueil Navigation Pilote automatique : modèles et guide d’achat

Pilote automatique : modèles et guide d’achat

Quand une personne dit qu’elle agit en pilote automatique, elle sous-entend qu’elle fait les choses sans vraiment être là, du fait de sa fatigue, par exemple. Elle agit exactement de la même façon que d’habitude, mais sans avoir conscience de ses gestes, qu’elle répète, par habitude ou réflexe. Ce qui peut s’avérer dangereux quand il s’agit d’une personne se révèle extrêmement précieux, quand on le possède à bord…

Qu’est-ce qu’un pilote automatique de bateau ?

Comme on peut le comprendre en lisant l’intitulé, un pilote automatique est un dispositif permettant de diriger un bateau, sans la présence humaine. Serait-ce vraiment aussi simple que cela ? Non, bien entendu, il faut que certaines données soient prises en compte par le pilote automatique pour que l’appareil puisse contrôler le cap de l’embarcation.

Certains modèles permettent d’affronter les vents forts, d’autres non. Il est donc important de bien choisir son équipement. En fonction du bateau dans un premier temps et de vos attentes, le choix d’un pilote automatique peut représenter une gageure. Avec Nauticom, vous pouvez, sans danger, passer en pilote automatique pour faire votre choix. Parmi toutes les offres présentes sur le marché, nous avons réduit la liste pour ne vous laisser que les meilleurs produits du moment !

Les trois meilleurs pilotes de barre franche

Pilote barre franche SIMRAD TP10

premierSimrad TP10Ce très bon produit s’adresse aux possesseurs de bateaux d’une longueur n’excédant pas 10 mètres. Cette barre possède des commandes dont la disposition rapprochée permet une très bonne prise en main. La programmation est donc facilitée pour laisser l’appareil maintenir le cap à votre place.

Les bateaux à voiles vont pouvoir braver les tempêtes sans problème avec ce pilote de barre franche. Tous les scenarii ont été imaginés en amont pour que l’appareil soit en capacité de répondre à toutes les situations, même les plus extrêmes. La batterie de l’appareil est prévue pour une utilisation prolongée et fréquente sans déchargement rapide (consommation en veille de 0.06 A).

Silencieux, ce pilote automatique Simrad TP10 vous permettra non seulement de vous remplacer, mais de vous laisser profiter du spectacle de l’eau, en toute quiétude. Leur Indice de protection les rend étanches. La poussée maximale de ce produit est de 65 kilos, le déplacement de 3.7T. Attention, ce pilote n’est pas livré avec la prise femelle.

Avantages de ce pilote Simrad TP10

Il est très appréciable de pouvoir déléguer à cet appareil, même quand le vent est fort et la mer déchainée. Il ne vous laissera pas tomber !

Inconvénients de cet appareil

On aurait apprécié que ce pilote soit livré avec la fiche de branchement qu’il faut acheter en sus. C’est un peu dommage.

Pilote barre franche SIMRAD TP10
Pilote barre franche SIMRAD TP10
✓ Elle offre un pilotage automatique fiable pour tous les bateaux à barre franche jusqu'à 10m
✓ Contrôles simplifiés pour mise en place des réglages | Faible consommation électrique
✓ Un pilotage de précision quelques soient les scénarios météo |
✓ Étancheité totale assurant une protection des éléments électriques contre l'eau
✓ poussée maximale de 65Kg | Déplacement maximal de 3,7 Tonnes

Pilote de barre franche Simrad TP32

deuxiemesimrad tp32Le Simrad s’améliore encore avec ce très bon produit, conçu pour les amateurs de fiabilité, de robustesse et de silence. Oui, ce sont toutes ces performances qui vous attendent si vous achetez ce pilote de barre franche. S’il vous en fallait plus pour vous convaincre encore, il est également très peu énergivore.

Ce pilote de barre franche Simrad TP32 trouvera sa place sur les voiliers d’une longueur de 12 mètres maximum. On retrouve ici les commandes ergonomiques pour utiliser facilement l’appareil de navigation. Rapprochées les unes des autres, elles permettent de tout mettre en place en un clin d’œil. La navigation, même par mauvais temps se fait possible avec ce pilote de barre franche. La poussée maximum de ce produit est de 85 kilos, le déplacement maximum de 6,3 Tonnes.

Ce que l’on aime sur le Simrad TP32

Les performances sont toujours très bonnes sur ce pilote de barre franche. On apprécie que l’on trouve sur ce modèle la prise femelle qui manquait au modèle TP10.

Ce que l’on regrette

Le prix est un peu cher sur cet appareil, mais les performances qu’il offre aux plaisanciers sont vraiment très bonnes.

Pilote barre franche SIMRAD TP32
Pilote barre franche SIMRAD TP32
✓ Pilotage fiable et robuste offrant une faible consommation éléctrique
✓ Compatible avec les bateaux d'une longueur de 12 metres maximum
✓ Extrêmement silencieux, il s'adapte à tous les types de voiliers | Poussée maxi 85Kg
✓ Sécurité totale : appréciez la sensation paisible de la navigation à voile sans stress
✓ Déplacement maximal de 6,3 Tonnes | Alimentation 12Vcc

Pilote automatique Raymarine SPX 5 : pour les voiliers

troisiemeRaymarine spx-5Ici, il s’agit d’un pilote de barre à roue fixe, spécifique aux voiliers, que propose ici la marque Raymarine. Il est possible d’acquérir en sus un pupitre de commande. L’unité présente ici, offre une très bonne puissance, concentrée en un minimum de place. L’installation se fait non seulement rapidement, mais la prise en main du Raymarine SPX 5 est aisée.

Quelle que soit la barre à roue, ce pilote automatique y trouvera sa place. Il possède un écran indépendant pour l’installer où bon vous semble. Visuellement parlant, l’appareil est épuré, avec des lignes simples pour correspondre à tous les styles. Le capteur d’angle de barre est facultatif. Le déplacement est de 7500 kilos. La poussée maximale est de 30 Nm. La consommation est de 250mA en mode veille sur ce produit. L’accessoire nécessite une alimentation de 12 volts.

Points forts du Raymarine SPX5

On aime l’idée que ce pilote puisse s’adapter à presque tous les voiliers. Une façon pour les propriétaires de ne pas se tromper.

Points faibles de ce pilote automatique

En comparaison de ses concurrents, ce modèle est un peu plus énergivore. Mais il présente de grands atouts.

Pilote automatique de barre franche amovible SPX-5
Pilote automatique de barre franche amovible SPX-5
✓ Il barre à la perfection les grands voiliers à barre franche jusqu'à 7,5 Tonnes
✓ Réglage devotre allure sur un angle de vent donné ou programmation et suivi de cap
✓ Compas fl uxgate séparé de l'unité de puissance pour une plus grande précision
✓ Fonction de mesure de position de barre Smart Rudder Sense avec capteur d'angle de barre
✓ Déplacement maximal recommandé : 7500 Kg | Pupitre de commande inclus

Les deux meilleurs packs de pilote automatique

Raymarine Evolution Ev100 : la référence des pilotes automatiques

premierRaymarine evolution EV100Si vous préférez opter pour un pack complet, vous pouvez vous tourner sans hésitation vers ce pilote automatique Evolution Tiller 100. Autonomes, ces produits intègrent rapidement ce qui les entoure pour appliquer leurs calculs à la navigation. Il n’est pas besoin de paramétrer ces appareils qui contrôlent sans cesse les lacets et le cap, mais aussi le roulis et les 9 axes de tangage.

Le capteur, peut, indifféremment, se positionner sur le pont ou en-dessous. L’installation est facilitée parce qu’il n’est plus besoin de rechercher la perfection en termes de rectitude. Quoi que vous décidiez, cela n’aura pas d’impact sur la performance de ce pilote automatique. Avec cet appareil, il est même possible de réaliser des économies de carburant, car il optimise les trajets. Ce produit s’adresse aux voiliers jusqu’à 6 tommes de déplacement, poussée maximale de 84 kilos.

Trois modes de navigation sont possibles, au choix. L’écran LED de 3,5 pouces (8,89 centimètres) dont il est pourvu, permet de lire les données facilement. L’appareil d’aide à la navigation est livré avec un calculateur et un boîtier de commande. Vous trouverez également un câble d’alimentation SeaTalkng, un câble principal de 5 m, un câble d’embranchement, un connecteur 5 prises, 2 raccords et deux terminaisons.

Atouts du Raymarine Evolution Ev100

Même si le pack est puissant et permet de nombreuses choses, la prise en main se fait presque automatiquement. De très bonnes performances avec ce produit.

Des défauts ?

Il n’y a pas grand-chose à reprocher à ce très bon produit. L’écran aurait pu être un peu plus grand pour une meilleure visibilité.

Pilote automatique Raymarine Evolution EV100 Tiller
Pilote automatique Raymarine Evolution EV100 Tiller
✓ Ce pilote est conseillé pour les bateaux avec un déplacement maximum recommandé de 6T
✓ Contrôle permanent haute précision 9 axes du tangage, du roulis, des lacets et du cap
✓ L'appareil peut se connecter la tête en bas ou décalé de l'axe longitudinal du bateau
✓ Livré avec un pilote de barre franche, un calculateur et un boitier de commande P70s
✓ Connecteurs et câbles inclus | Barre franche : poussée 84 Kg maximum

Raymarine Evolution Ev200 Voilier : le haut de gamme

deuxiemeRaymarine evolution EV200Vous avez un bateau à système mécanique de 11 T maximum et vous voulez installer un pilote automatique ? Vous avez trouvé le produit qu’il vous faut avec le modèle Raymarine Evolution Ev200 ! Très complet, le pack comprend un pupitre de commande : L’interface est très intuitive, l’affichage est clair et l’éclairage permet une grande lisibilité des données.

Un capteur d’angle de barre travaille en tridimensionnalité. Ce capteur, du fait de son étanchéité maximale (IPX6 et IPX7) peut s’installer sur mais aussi sous le pont. Le calculateur ne nécessite aucun paramétrage mais il procède à des calculs en permanence pour avoir toutes les données environnantes. Plus besoin de devoir l’installer selon un axe précis.

La précision et la performance sont toujours de mise. Enfin, vous trouverez un vérin linéaire, qui est une unité de puissance (jusqu’à 11 tonnes de déplacement). 3 câbles sont livrés (alimentation, câble principal, d’embranchement), un connecteur 5 prises, 2 raccords en T et 2 terminaisons.

Ce que l’on apprécie sur ce modèle

On peut difficilement faire mieux en termes de prouesses techniques. Les calculs en temps réel sont un gros plus.

Ses inconvénients

Il s’agit d’un excellent produit de navigation qui se paie malheureusement au prix fort. Il n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Pack Evolution Voilier de Raymarine EV200
Pack Evolution Voilier de Raymarine EV200
✓ Aucune procédure de paramètrage, aucun étalonnage compas et contrôle permanent haute précision
✓ Pour les voiliers équipés d'une barre mécanique | Véritable pilote automatique 100% complet
✓ Le pack inclus un capteur central EV à 9 axes qui surveille les mouvements dans les 3 dimensions
✓ Livré avec un boitier de commande P70 de Raymarine pour pilote automatique
✓ Vendu avec tous les câbles, connecteurs et raccords | Pour bateau jusqu'à 11T

Deux types de pilotes automatiques

pilote automatique

Les régulateurs d’allure

Certaines personnes les préfèrent car ils n’ont besoin d’aucune source d’énergie pour fonctionner. Les économies peuvent dont être intéressantes, si vous utilisez ce régulateur d’allure fréquemment. Ils sont non seulement robustes, mais aussi faciles à installer. Gros plus, en cas de panne ou de casse, ils peuvent être réparés facilement. Leur fonctionnement est, en outre, silencieux, sans altérer leur puissance. Le vent n’a pas d’impact sur le maintien de cap. Les régulateurs d’allure se décomposent en deux parties. La première qui se place sur le mat, par exemple, et la pale qui est reliée à la partie aérienne mais qui se place dans l’eau, à la verticale.

Les pilotes électriques

Les pilotes électriques connaissent aussi leurs aficionados ; qui trouvent que le pilote électrique est plus précis et qui peuvent se méfier de l’électronique…Quand les drosses se cassent, avoir un pilote électrique permet quand même de barrer. Certains propriétaires de bateaux doublent même le pilote automatique avec un pilote électrique pour parer à toute éventualité.

Quel modèle choisir : cockpit ou in-bord ?

On peut s’interroger sur le choix à faire, pourtant, les deux modèles sont très différents. Ainsi, le pilote de cockpit est à réserver aux sorties d’été quand le temps est au beau fixe. En effet, ce type de pilote automatique ne sait pas réagir aux vents forts. Il faudra dans ce cas, que le possesseur du bateau retrouve sa place à la barre. Il faut aussi le réserver aux bateaux n’excédant pas 10 mètres et avec un déplacement maximal de 7 tonnes. Son installation est relativement facile, même pour les non-initiés.

Au contraire, les pilotes automatiques dits « in-bord ou in-board » peuvent être utilisés même par temps de tempête. Ils sont donc à privilégier pour les personnes qui utilisent leur bateau seules, ou qui veulent utiliser le pilotage automatique pour se reposer et profiter des longues traversées. Les plaisanciers y trouveront également un produit fiable mais aussi robuste. Ces appareils sont plus perfectionnés que les modèles pour les cockpits. Ils sont aussi plus énergivores. Chaque médaille a son revers.

Équipements qui composent les meilleurs pilotes automatiques

Types de pilote

Le contrôleur

L’écran peut être déporté pour une meilleure utilisation. Certains écrans (appelés aussi contrôleurs) peuvent être tactiles et leur taille est plus ou moins grande. Regardez si ce détail est important pour vous, pour une meilleure visibilité de ce qui s’affiche. Il suffit alors d’effectuer une pression sur un point bien précis pour que le pilote automatique change son cap. L’écran permet l’affichage des données indispensables à la navigation (cartes, positions, sens du vent etc..) comme sur les meilleurs GPS marines.

L’unité de commande

Le pupitre est plus ou moins complet, selon les modèles. Cela apporte du confort à l’utilisateur. Mais cela n’a pas d’impact sur la puissance du pilote automatique. Un pupitre peut s’installer au poste de barre ; le pilote automatique sera alors moins cher. Le plus important, quel que soit votre choix, c’est de pouvoir rapidement reprendre le contrôle du bateau, en cas de danger imminent. L’unité d’entrainement va effectuer un vrai mouvement de déplacement de la barre, tout en restant sous le contrôle de l’ordinateur de votre pilote automatique.

Le calculateur

criteres choixCet appareil que l’on installe sous le pont prend en compte le cap que vous êtes en train de suivre et procède au calcul pour le maintenir, de façon autonome. En fonction de la longueur du bateau, il faudra prendre un calculateur plus ou moins puissant.

Le capteur de cap

Grâce à un compas électronique, que l’on place en dessous du pont, le capteur de cap reconnait le cap que vous êtes en train de suivre. Le taux de giration est également reconnu, par les modèles perfectionnés pour redresser la barre et maintenir le cap, quelles que soient les conditions météorologiques qui font tanguer le bateau.

Capteur de barre virtuel

Cette unité permet de toujours mesurer la position du bateau. Celle-ci est transmise, électroniquement à l’ordinateur du pilote automatique. Certains capteurs ne sont pas optionnels, mais intégrés aux pilotes automatiques.

Un pilote automatique peut se révéler essentiel dans de nombreuses occasions, tant sécuritaires que de confort. Ainsi, il peut être essentiel d’avoir les mains libres pour manœuvrer. Mais vous pouvez aussi vouloir un pilote automatique pour profiter du moment présent. Regarder l’eau et le paysage ou vous concentrer sur la pêche peuvent être des raisons possibles. Vous pouvez également opter pour cet appareil d’aide à la navigation pour jouer avec vos enfants sur le pont, tout en étant certain de suivre le chemin nautique que vous vous étiez fixés…

Pilote automatique : modèles et guide d’achat
5 (100%) 1 vote